Durée de vie - remplacer au bon moment

Les harnais font partie des accessoires d'escalade les plus résistants, mais leur durée de vie n'est pas illimitée. Un examen visuel régulier des points faibles du harnais permettra de le mettre au rebut à temps.

Les harnais vieillissent selon les mêmes principes que les cordes, car ils utilisent les mêmes matériaux. Cependant, les harnais ont des dimensions généreuses et ne doivent pas effectuer un travail dynamique comme les cordes. Les dangers imprévisibles que représentent les chutes sur des arêtes vives ne concernent pas les harnais. Pour des raisons de sécurité, il est toutefois recommandé de changer le harnais après un certain temps. Le tableau ci-contre fournit des valeurs indicatives, variant évidemment selon l'intensité d'utilisation. Ainsi, un harnais souffre plus dans des cheminées de granit que lors du passage de surplombs.
Pensez en outre à contrôler régulièrement et systématiquement, après une chute importante, l'état de toutes les coutures et particulièrement les zones sensibles soumises au cisaillement et autres sollicitations. Le pontet est particulièrement sollicité. Si ce dernier, l'anneau d'assurage ou une couture de support est endommagé, un remplacement s'impose. Comme la vie est suspendue au harnais, il convient d'appliquer la maxime suivante : Dans le doute, mieux vaut trop tôt que trop tard.

Le tableau ci-dessous donne des valeurs indicatives pour la durée de vie de la harnais:

Fréquence d'utilisation Durée de vie approximative

Jamais utilisée

10 ans maximum
Rarement utilisée: une ou deux fois par an jusqu'à 7 ans
Utilisée occasionnellement: une fois par mois jusqu'à 5 ans
Utilisée régulièrement: plusieurs fois par mois jusqu'à 3 ans
Souvent utilisée: chaque semaine jusqu'à 1 an
Constamment utilisée: presque quotidiennement Moins d'un an

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Conseils issus de la pratique

Les harnais d'escalade sont des accessoires dans la panoplie du grimpeur qui ne posent en général aucun problème ; ils sont simples d'emploi et sûrs à cent pour cent. Toutefois : votre vie dépend du harnais. Veillez par conséquent à vous en servir correctement en toutes circonstances. Quelques habitudes de sécurité vous aideront à éviter les erreurs.

Contrôles des boucles

Vérifiez que toutes les boucles sont verrouillées correctement lorsque que vous enfilez votre baudrier. Les boucles repassantes ne sont sûres que lorsque la sangle de ceinture est repassée dans la boucle. Un repère de danger visible sur les baudriers Mammut vous avertit en cas d'oubli. Les sangles de verrouillage doivent, comme les extrémités de cordes pour les nœuds, dépasser suffisamment de la boucle. Sur tous les harnais Mammut, une couture de couleur contrastée indique si la réserve de sécurité est suffisante. Contrôlez régulièrement la position correcte des cuissards réglables.

Assurage

Assurez-vous toujours directement avec la corde et non avec les mousquetons, car ceux-ci introduisent un facteur d'incertitude dans le système.

Passer la corde à travers les deux boucles de la sangle abdominale et du pontet. Cela crée une redondance grâce aux deux boucles et des avantages de manipulation grâce à une meilleure position de suspension lors de la reconnaissance de la voie. Mammut a mis au point le Protector pour éviter le cisaillement sur le pontet. Certes, l'anneau d'assurage résiste à une force de 15 kN selon la norme. Néanmoins, il perd en résistance à cause des cisaillements et de l'usure, et son état irréprochable est primordial. Il est bien sûr utilisé pour l'encordement au système d'assurage et de rappel. Vérifiez régulièrement les coutures aux points de cisaillement et procédez au remplacement anticipé du harnais en cas d'usure.

Contrôle avec le partenaire

Le stress et la foule (murs d'escalade), ou encore la routine sont les principales causes d'erreur survenant lors de l'encordement ou la mise en place des assurages. Il est déjà arrivé que des grimpeurs fassent des chutes mortelles car ils se sont encordés sur la boucle porte-matériel. Les contrôles croisés de routine avec le partenaire sont donc essentiels. Accordez-vous trente secondes pour un contrôle individuel et croisé avec le partenaire : Toutes les boucles sont-elles verrouillées ? Êtes-vous bien encordé ? Les nœuds sont-ils bien serrés ? Le système d'assurage est-il accroché correctement ? La conduite de corde est-elle correcte ? Le verrouillage est-il assuré ? Si tel est le cas, bonne escalade !

Observez de temps à autre votre partenaire et vérifiez qu'il est correctement assuré. Le maître-mot est : la confiance...

L'entraînement à la chute

Quelle que soit votre chute, une ceinture Mammut ne vous laisse pas tomber. Néanmoins, il est important d'apprendre à tomber. Apprenez la « technique de chute » correcte en salle ou dans un parc d'escalade, afin de profiter pleinement des activités sans peur de tomber et de réagir automatiquement en cas de danger réel.

Préparation

Pour s'entraîner à chuter correctement, choisissez un endroit, si possible, calme et agréable avec suffisamment de place pour le partenaire assureur et des points d'assurage solides (salle, amarrage à coller). Pour vos premières tentatives de chute, vous avez besoin d'un terrain « adapté à la chute » : vertical ou légèrement en surplomb, et ne présentant aucun risque de collision avec un obstacle. Lors de la chute, maintenez une distance suffisante par rapport au sol et dosez soigneusement la hauteur de chute (celle-ci va toujours plus bas qu'escompté). Ainsi, un point d'ancrage situé à hauteur du pied constitue déjà une hauteur importante.

Chute

Écartez-vous de la paroi en la repoussant doucement avec les quatre membres, pour ne pas glisser le long de celle-ci, mais pas trop fort pour ne pas revenir la heurter violemment. Entraînez-vous à bien doser votre chute en utilisant au début la moulinette (sauter avec un peu de mou dans la corde). Pensez à adopter la bonne position en tombant : position verticale, abdominaux tendus, dos légèrement arrondi, jambes légèrement écartées vers l'avant, genoux légèrement fléchis, les deux mains tenant la corde au niveau du nœud d'encordement. Lâchez les mains de la corde au moment du freinage et amortissez le choc sur la paroi en répartissant la force avec vos quatre membres.

Entraînement à l'assurage

Pour le partenaire, l'apprentissage de la chute est l'occasion de s'entraîner à assurer. Un « assurage en douceur » réduit la violence du choc. Pour cela, il se met légèrement en position accroupie et se redresse lors de la chute ; les partenaires assureurs nettement plus lourds doivent sauter activement. Il est recommandé aux partenaires assureurs nettement plus légers (à partir d'environ 20 kg de différence) de s'assurer eux-mêmes, si possible un peu à distance de la paroi.

Explications sur les produits

Hormis la corde, le harnais est l’un des accessoires les plus importants dans la panoplie du grimpeur. Les harnais modernes tels que la nouvelle génération mise au point par Mammut misent autant sur le confort que sur la sécurité. Par ailleurs, chaque modèle met l’accent sur deux aspects majeurs afin d’offrir une solution optimisée pour chacun : d’une part, une légèreté extrême combinée à une liberté de mouvement maximale et, d'autre part, un confort idéal en suspension. Le harnais doit en effet répondre à des exigences spécifiques selon les différentes situations rencontrées. Ainsi, l’alpiniste et l’amateur d’escalade sur glace n’ont, dans ce domaine, pas les mêmes attentes que le grimpeur sportif. Mammut propose un large choix de harnais adaptés à tous les types d’utilisation en position verticale.

 

Les types de harnais

La norme EN 12277 distingue quatre formes de construction pour les harnais : le harnais complet (type A), le harnais complet pour enfant (type B), le baudrier (type C) et le harnais torse (type D). Les tâches et fonctions remplies par chaque type de harnais sont différentes. Selon la finalité et les préférences personnelles, chacun peut choisir le modèle qui lui convient.

Type C - Baudrier

Le baudrier est de loin le modèle le plus répandu : il convient à presque toutes les disciplines de sports de montagne, surtout l'escalade difficile sur rochers, sur la glace et sur voies alpines. En cas de chute, les cuissards transfèrent 80 % du choc sur les cuisses et la sangle de verrouillage autour de la taille soutient la colonne vertébrale. Comme le baudrier transfère la force absorbée au niveau du centre de gravité du corps, la traction de la corde en cas de longueurs de corde importantes se ressent moins. De plus, elle offre une liberté de mouvement optimale et une position de suspension idéale lors de la reconnaissance des voies difficiles.

Innovation type – Climbing Shorts

Même s’il est officiellement classé type C, à savoir un baudrier testé comme tel, leRealization Shorts innovant de Mammut est néanmoins bien plus qu’un harnais d’escalade classique. Ce short d’escalade est le premier à intégrer entièrement la structure d’un harnais d’escalade. Il en résulte une toute nouvelle dimension de confort, offrant en même temps une grande liberté de mouvement et un look sans pareil. Idéal pour pratiquer l’escalade sportive en salle ou en plein air, le Realization Shorts aide les athlètes du Mammut Proteam, mais pas seulement eux, à réaliser des performances exceptionnelles à la verticale.

Type D - Harnais torse

Dans certaines situations, il est recommandé de compléter le baudrier par un harnais torse. Jusqu'à environ douze ans, les enfants peuvent perdre leur baudrier en raison de leurs hanches fines. Un harnais torse permet d'éviter ce phénomène. Le problème est le même chez les personnes en surpoids ayant des cuisses fortes. Le harnais torse ne doit pas être utilisé seul car la suspension libre peut rapidement entraîner la mort par asphyxie. Un anneau de sangle (sangle en huit) supplémentaire est souvent utilisé pour relier la ceinture abdominale au harnais torse.

Type A - Harnais complet

En matière de sécurité pour des exigences spécifiques, le harnais complet offre les mêmes avantages que le baudrier couplé au harnais torse, avec un confort légèrement réduit en suspension. Pour cela, il est plus léger et ne nécessite pas d'accessoire supplémentaire et convient à tous les domaines d'activités grâce à ses nombreux réglages. C'est en particulier le cas pour les via ferrata, où les chutes sont rares mais peuvent devenir incontrôlables. De plus, les harnais complets sont pratiques à louer.

Type B - Harnais complet pour enfant

Selon la norme, les « ceintures pour petites tailles » sont autorisées jusqu'à un poids maximal de 40 kilos. Les grimpeurs en herbe peuvent ainsi utiliser des sangles plus fines, d'où un gain de poids et un confort amélioré. Le harnais entièrement ajustable est adapté à l'anatomie de l'enfant et l'accompagne pendant toute sa croissance. Le harnais complet pour enfant Mammut comporte en outre des cuissards rembourrés pour un plaisir optimal lors de l'escalade et l'alpinisme.

Type de harnais Type C (baudrier) Type D (harnais torse) Type A (harnais complet) Type B (harnais complet pour enfant)
optimal Escalade sportive, randonnées glacières**, cascade de glace, routes mixtes En association avec baudrier : alpinisme, suspension avec sac à dos lourds, personnes en surpoids alpinisme, suspension avec sac à dos lourds, personnes en surpoids, via ferrata Enfants (jusqu'à 12 ans)
adapté Escalade alpine, randonnées glaciaires, randonnées mixtes En association avec baudrier : via ferrata Débutants, randonnées glaciaires -
partiellement adapté Débutants, via ferrata* - - -
inadapté Enfants (jusqu'à 12 ans), personnes en surpoids, suspension avec sac à dos lourd - - -

* Pour l'encordement sur les via ferrata, il est recommandé d'utiliser soit un baudrier, soit un baudrier avec harnais torse.
** Pour les randonnées glaciaires, l'encordement avec baudrier et harnais torse n'est plus recommandé, de par la position moins appropriée de l'absorbeur (exception : enfants, personnes en surpoids).

 

 Infos : http://www.mammut.ch/